ALPINISME

Situé à 42 km sud-ouest de Grenoble, un peu détaché du versant est du Vercors sud, le Mont-Aiguille est plus qu'un site d'escalade. C'est l'endroit où la tradition française fait démarrer l'histoire de l'alpinisme avec sa première ascension en 1492 par Antoine de Ville sur ordre du roi de France de l'époque.

 Le Mont-Aiguille n'est pas un site d'escalade à la mode actuelle ; au contraire, c'est le type même du terrain d'aventure tel que l'aimaient les grimpeurs-alpinistes des années trente à soixante. En d'autres termes, on n'y pratique pas ou peu « l'escalade » mais plutôt « l'alpinisme rocheux ».

Le rocher est un calcaire un peu stratifié, jamais irréprochable. On y trouve une trentaine de voies de 150 à 200 m, du 3c au 6c, dont une dizaine au plus sont régulièrement parcourues. Comme toute montagne entourée de parois sur tous les côtés on peut distinguer quatre faces :

 


La face nord-est a possédé plusieurs voies dans les années cinquante, mais cette face s'est effondrée, entraînant dans sa chute la croix sommitale. La croix a été remplacée, mais les voies de la face nord. De toutes façons, l'instabilité des immenses blocs est telle que cette face n'est intéressante que pour les candidats au suicide.

Une dizaine de voies très engagées existent dans la face sud-est , avec beaucoup de blocs et de feuillets instables. Peu parcourue sauf la célèbre Voie du 29 mai.

 

Plus facile d'accès est la face sud-ouest Trois voies (6a-6c) y sont habituellement parcourues, mais il y a beaucoup de grosses prises instables et bon nombre de pitons de qualité variable.

La face la plus accueillante est la face face nord-ouest , moins raide. On y trouve entre autres la Voie Normale, PD+ ou AD-, avec quelques passages de 4a un peu engagés. C'est une magnifique course (fissures, cheminées, dalles, traversées) pour faire découvrir l'alpinisme rocheux à des semi-débutants. Plusieurs autres voies ont été ouvertes et équipées à gauche de la voie normale (6a-6c, 200 m). Signalons enfin une voie équipée (mais dont le principe de l'équipement est critiqué), la Tour des Gémeaux, 5c, 150 m et qui est souvent parcourue.


Attention : à moins de désescalader la voie normale, la descente en rappel (le « rappel du Pin ») exige une corde de 90 mètres. Comme on ne voit pas l'arrivée du rappel qui se termine en fil d'araignée, une corde trop courte causera un accident mortel !

Pour tout renseignement concernant l'escalade du Mont-Aiguille:

Bureau des Guides du Mont-Aiguille 38650 SAINT MICHEL LES PORTES 04 76 34 13 19 http://guidesmontaiguille.com
Bureau des Guides et Accompagnateurs du Sud-Dauphiné 22 rue Breuil 38350 LA MURE D'ISERE 04 76 81 14 56 http://www.altalika.fr

Plus parlant qu'un long discours, voici la vidéo de l'ascension du Mont-Aiguille par ALTALIKA:

 

Back to Top